Search
× Search

Articles

Articles

Date de l'évènement: 28/03/2017 Exporter l'évènement
« À voix haute » vu par nos stagiaires

« À voix haute » vu par nos stagiaires

A voix haute séquence cinéma pour nos stagiaires

« À voix haute » vu par nos stagiaires

 

Le jeudi 23 mars 2017, nous sommes allés au cinéma L’Alhambra, dans le 16e arrondissement de Marseille, pour visionner en avant-première le documentaire « À voix haute ».
Ce documentaire nous a touchés car ce jeune ne partait de rien, comme nous. Et pourtant, tous les jours il se levait avec l’envie et la détermination de réussir ; pour preuve il faisait 10 kilomètres à pied pour aller au travail et malgré ça il était tous les jours à l’heure. Et en plus de ça il partait en cours le samedi toute la journée pour préparer le concours Eloquentia. Et cela a payé : il a été récompensé, il a gagné le concours et va pouvoir réaliser son rêve ! Comme quoi, avec l’envie, si on y croit vraiment on réussit.
À la fin de la projection le réalisateur du documentaire et créateur du concours Eloquentia, Stéphane De Freitas, ainsi que ce jeune homme, Eddy Moniot, étaient présents dans la salle pour répondre à nos questions.
Cet après-midi-là Stéphane, le réalisateur, Alexandra Henry, la professeur de théâtre, et Eddy, le gagnant du concours, se sont présentés à l’E2C Marseille pour des ateliers de prise de parole en public, comme ceux que nous avions vus dans le documentaire.

Dans un premier atelier, nous nous sommes mis en cercle pour nous présenter et connaître les prénoms de nos voisins. Un par un, nous avons dit notre prénom en y associant un geste. En plus de se présenter, chacun devait répéter le prénom et le geste du collègue précédent. Après nous être tous présentés, nous avons refait un tour, cette fois-ci plus rapidement et plus fort.
Au deuxième atelier, nous étions assis et réunis en cercle. Eddy a utilisé une balle pour nous donner la parole puis a commencé à dire un mot et a envoyé ensuite l’objet à un stagiaire de son choix qui devait, en réponse, dire un mot qui rimait avec le mot initial.
Dans le troisième et dernier atelier, deux stagiaires ont dû improviser des retrouvailles entre amis, en utilisant uniquement des noms de fruits et de légumes pour construire leur dialogue. Ils ont été particulièrement expressifs. Ainsi tout le monde a pu comprendre leur histoire.

Cette journée fut enrichissante et différente car nous avons pu apprendre tout en nous amusant. En jouant, presque sans nous en rendre compte, nous avons beaucoup appris sur nous-mêmes, sur notre gestuelle, notre capacité de mémorisation, l’importance du regard…
Ces ateliers ont permis à certaines personnes de vaincre leur timidité.
Nous avons aussi été touchés de la présence du réalisateur et du gagnant du concours. Cela nous a fait plaisir qu’ils soient venus de loin, bénévolement, juste pour nous.

Article rédigé par Marine CHIARAZZO, Abdelbaqi DIB, Elarif MONDOHA, stagiaires à l’E2C Marseille et Diane-Pascale PIETRINI, formatrice-référente.

Imprimer
561 Note sur l'article:
5.0

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début