Search
× Search

Articles

Articles

Le portrait de Julien Azais

Le portrait de Julien Azais

Que sont-ils devenus ?

Stagiaire à l'E2C Marseille du 1er mars au 31 août 2009, Julien, 27 ans, est maintenant ambulancier diplômé d'État en CDI le week-end et aide-soignant en vacation la semaine.

 

· Comment et pourquoi es-tu entré à l’École de la deuxième chance de Marseille ?

« À cette époque je me sentais perdu, cela faisait très longtemps que j'avais quitté le système scolaire et que je ne faisais plus rien. C'est lors d'un rendez-vous à la Mission locale de La Calade qu'un conseiller m'a proposé de tenter l'École de la deuxième chance pour me remettre à niveau et définir mon projet professionnel. J'ai eu un déclic et j'ai décidé de prendre mon avenir en main ».

· Qu’est-ce qui t'a marqué quand tu es arrivé ?

« Quand je suis arrivé la première fois sur le site des anciens abattoirs, j'ai été impressionné par la beauté des lieux. Je ne m'attendais pas à trouver tant de sérénité. Les espaces verts, la vue sont très apaisants.
J'ai aussi accroché au mode de fonctionnement en alternance. Mais c'est surtout la pédagogie des équipes et leur qualité humaine qui m'ont permis de développer ma confiance en moi. Malgré le contexte familial, les difficultés extérieures que je pouvais rencontrer, je me suis accroché parce que chacun m'a porté de l'intérêt, a eu un dialogue valorisant à mon égard. Encore aujourd’hui je me sens choyé car ils prennent de mes nouvelles et me proposent de l'aide. Quel investissement ! Je ne m'y attendais pas et je suis heureux d'en avoir bénéficié ».

· Quels objectifs as-tu pu atteindre grâce à l’E2C Marseille?

« J'ai validé trois diplômes durant mon parcours : le Brevet d'Études Professionnelles (BEP) sanitaire et social, le Diplôme d'État d'Ambulancier (DEA) et le diplôme d'aide-soignant. J'ai retrouvé goût aux études et je me suis rendu compte qu'il existait encore de bonnes personnes qui m'ont tendu la main quand j'en avais le plus besoin. J'ai beaucoup reçu au sein de l’E2C et j'aimerais aujourd'hui transmettre à mon tour mon aide aux jeunes durant mon temps libre.
Je tiens également à remercier toute l'équipe pour tout ce qu'elle a fait pour moi ».

· Quelle est ta situation aujourd’hui ?

« Aujourd'hui j'ai vraiment trouvé ma voie. J'intègre très bientôt l'école d'auxiliaire puériculture à la Croix-Rouge et je suis déterminé à aller le plus loin possible ».

Article précédent Le portrait de Soufiane Soudjay
Article suivant Le portrait de Léon Mendy
Imprimer
640 Note sur l'article:
5.0

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début