Search
× Search

Articles

Articles

Le portrait de Ayça Kiliç

Le portrait de Ayça Kiliç

Que sont-ils devenus ?

Stagiaire à l’E2C Marseille de février à septembre 2015, Ayça Kiliç, 21 ans, est maintenant en CDI au sein de l’entreprise Héma.

 

· Comment et pourquoi es-tu entrée à l’École de la deuxième chance de Marseille ?

« Ça faisait un an que je ne faisais rien. Je ne savais pas quoi faire. Un jour, je me suis renseignée sur internet, il y avait des gens qui parlaient de l’École de la deuxième chance de Marseille. C’est comme ça que j’ai décidé d’essayer cette formation. J’ai fait ma lettre de motivation et Mme Rodriguez m’a reçue pour un entretien. Tout s’est très bien passé ».

· Qu’est-ce qui t'a marquée quand tu es arrivée ?

« Ma formatrice de mathématiques, Sabine. Elle a tout changé pour moi. Elle a toujours été là pour m’écouter, me motiver, m’apprendre des tas de choses. Et jusqu’à aujourd’hui elle continue à m’appeler pour prendre de mes nouvelles. Je ne l’oublierai jamais. Ce qui est bien dans cette école c’est qu’on voit bien ce qu’on aime… et ce qu’on n’aime pas. On peut tester beaucoup de choses sans avoir peur de se faire critiquer ».

· Quels objectifs as-tu pu atteindre grâce à l’E2C Marseille?

« Le commerce, au début, ce n’était pas du tout mon projet. Mais j’ai découvert ce secteur et j’ai voulu essayer. Nathalie, ma chargée de mission entreprise, très gentille elle aussi, m’a dit que je pouvais faire des stages dans ce secteur pour voir concrètement si ça me plaisait. C’est comme ça que j’ai fait un stage à Héma Grand Littoral. C’était très bien. J’ai découvert un nouveau métier intéressant, j’ai rencontré des gens. Et j’ai surtout vu que c’était naturel pour moi de faire ce métier. Louise Roxane, ma tutrice, m’a accueillie dans l’entreprise. Elle m’a tout appris, elle m’a fait aimer mon travail. Les gestes et les bons réflexes sont venus avec le temps, j’ai pris confiance en moi ».

· Quelle est ta situation aujourd’hui ?

« Maintenant j’ai obtenu un CDI, mon rayon c’est la cosmétique. Je pense que ce qui a marché pour moi c’est ma motivation, le fait que je sois travailleuse et ma passion pour ce que je fais. Le plus important dans mon métier c’est : la relation avec les clients, le rangement et l’organisation, l’amour du métier. Il faut bien sûr être aimable et sourire, tout le temps. Une autre chose que j’aime bien dans mon métier c’est le travail en équipe. Je trouve que c’est important de créer des liens ».

· Ton conseil pour un stagiaire qui vient d’entrer à l’E2C Marseille ?

« La première chose c’est d’être patient. Ensuite, il faut être souriant, ça aide, et ne pas hésiter à essayer plusieurs métiers ».

Article précédent Philippe Assedo
Article suivant Le portrait de Vittorio Mosca
Imprimer
1264 Note sur l'article:
3.0

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début