Search
× Search

Articles

Articles

Le portrait de Michel Carmona

Le portrait de Michel Carmona

Que sont-ils devenus ?

Stagiaire de novembre 2014 à mai 2015, Michel Carmona, 21 ans, est aujourd'hui en contrat d’apprentissage ouvrier espaces verts.

· Comment et pourquoi es-tu entré à l’École de la deuxième chance de Marseille ?

« J’avais un niveau CAP en mécanique moto. Je faisais des contrôles techniques, l’entretien, les changements de pièces, la détection de pannes et les réparations… Bref, la moto, c’était ma passion jusqu’à ce que j’aie un très grave accident qui m’a contraint à tout arrêter. Pendant une trop longue période, entre les soins intensifs et le reste, je n’ai pas eu d’activité professionnelle ni de formation. Je me suis rapproché de la Mission locale de Marseille pour trouver une solution pour me reconstruire. Là, j’ai découvert l’École de la deuxième chance, qui paraissait parfaitement adaptée à mes besoins. »

· Qu’est-ce qui t’a marqué quand tu es arrivé ?

 « La grande disponibilité des équipes. Tout le monde m’apportait des conseils, me poussait à croire en moi, en mes capacités. Aussi bien les formateurs que les CME m’apportaient tous les jours des enseignements qui me servent encore. »

· Quels sont les objectifs que tu as pu atteindre grâce à l’E2C ?

 « J’avais besoin d’un renforcement en mathématiques, français et informatique. Mon formateur Abès m’a fait passer des tests pour que je puisse connaître mon niveau et savoir où je devais progresser. Au début j’avais un niveau CAP, puis j’ai eu un niveau bac. À la fin, je l’ai même dépassé ! Avec Nathalie Maria, ma chargée de mission entreprise, j’ai réfléchi à ce que je pouvais faire comme métier et j’ai effectué plusieurs stages en entreprise. J’ai essayé la vente dans le prêt-à-porter, mais ce n’était pas mon truc. Elle m’a proposé d’essayer le domaine des espaces verts pour voir si ça me plaisait. Suite à un stage de découverte, j’ai confirmé que c’est ce que je souhaitais faire comme métier. J’ai donc fait un deuxième stage, cette fois chez ID Verde, pour apprendre le métier d’ouvrier espaces verts. J’ai tellement aimé que j’ai réalisé un autre stage chez eux. Après quoi, l’entreprise m’a proposé un contrat à durée déterminée d’une durée de trois mois en qualité d’ouvrier espaces verts.
Et puis, avec Nathalie, j’ai développé ma confiance en moi et j’ai appris à dépasser mes limites. J’ai parlé en public pour la première fois, par exemple. Abès m’a fait découvrir des musées, des artistes et participer à des événements culturels. »

· Quelle est ta situation aujourd’hui ?

« À l’issue de mon CDD, j’ai pu commencer mon contrat d’apprentissage prévu pour deux ans avec le CFA de Valabre. C’est ma première année mais je vise un BTS et je compte bien l’avoir. »

· Ton conseil pour un stagiaire qui vient d’entrer à l’E2C Marseille ?

« N’hésite pas à explorer plusieurs pistes. Essaye de nouveaux métiers, même très différents de ceux que tu connais ou que tu envisages. Ça ne coûte rien et tu seras surpris de voir comme ça t’apporte du bonheur. »

Article précédent Le portrait d’Amina Juliètà Madi
Article suivant Le potrait d’Imen Diarra
Imprimer
832 Note sur l'article:
Non évalué

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début