Search
× Search

Articles

Articles

Le portrait de Sébastine Bemazava-Rongvaux

Le portrait de Sébastine Bemazava-Rongvaux

Que sont-ils devenus ?

Stagiaire sur la filière restauration de l’E2C Marseille de décembre 2014 à juin 2015, Sébastine Bemazava-Rongvaux, 24 ans, est maintenant en formation CAP cuisine en alternance.


· Comment et pourquoi es-tu entrée à l’École de la deuxième chance de Marseille ?

« J'ai connu l'E2C Marseille grâce à des amis qui y étaient en parcours. Voyant à quel point j'étais perdue, ils m'ont poussée à m'y inscrire.
Je ne savais vraiment pas quoi faire ni vers quoi aller après mes dix-neuf ans. De plus, j'avais de grosses lacunes en français, même à l'oral et cela me complexait.
Dès ma rencontre avec Madame Rodriguez, qui m'a fait passer un entretien, j'ai su qu'ici je trouverais ma voie. »

· Qu’est-ce qui t’a marquée quand tu es arrivée ?

« Le campus est superbe. Quand j'ai commencé le premier jour sur le plateau technique, j'ai été impressionnée par le matériel à notre disposition et par l'équipe autour de moi et à mon écoute. La vue depuis le restaurant est belle, on voit la mer, c'est un cadre de travail qui donne envie de se dépasser, et même de se lever tous les matins pour arriver à sept heures. »

· Quels sont les objectifs que tu as pu atteindre grâce à l’E2C ?

« J'ai su que je pouvais faire de ma passion mon métier. Mon français est bien meilleur et cela m'a permis de passer des examens et de les réussir ! Ma formatrice Françoise a persévéré, m'a montré que je pouvais y arriver et m'améliorer en français ; en même temps, j'ai appris les gestes techniques avec Félix, mon formateur en cuisine, et Antoine et Emmanuelle, mes chargés de mission entreprise, m'ont aidé à trouver des stages et m'ont fait participer à de nombreux projets.
Ainsi j'ai participé à « Des étoiles et des femmes » avec le chef Alain Ducasse et la Table de Cana. Sur 230 candidates, j'ai été retenue avec onze autres jeunes femmes. Je m'en rappellerai toute ma vie. C'est grâce à cela que je suis désormais une formation CAP cuisine en un an au centre GRETA du lycée hôtelier de Marseille Bonneveine et avec le restaurant « Le grain de sel Vieux-Port ».

· Ton conseil pour un stagiaire qui vient d’entrer à l’E2C Marseille ?


« Être attentif à ce que disent les chargés de mission entreprise, les formateurs, les médiateurs : ils sont là pour nous aider et nous faire évoluer dans nos vies. Regardez-moi maintenant, je suis fière de ce que je suis devenue, cette école ça a été ma chance et mon bonheur. Profitez-en vous aussi, vous pouvez changer votre vie ».
Article précédent Le portrait de Nadir Aouad
Article suivant L’E2C Marseille et ERDF
Imprimer
820 Note sur l'article:
Non évalué

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début