Search
× Search

Articles

Articles

Date de l'évènement: 10/11/2017 20:00 - 27/11/2017 17:00 Exporter l'évènement

Votez pour le projet pédagogique de l’année

Choisissez votre coup de cœur !

 

 

>JE VOTE ! <





>1- Chantier Buech : réparation d'une scène de spectacle 

 

14 stagiaires se sont portés volontaires pour participer au chantier de reconstruction et d’aménagement de la ferme du Faï et de sa scène de spectacle.

Pendant une semaine, du 15 au 19 mai 2017, accompagnés par leurs formateurs Christine CALDENTEY et Lionel SYLVY, ils ont réalisé des travaux de remise en état du théâtre de verdure (dont la réfection de la scène en bois) et d’installation d'un périmètre de sécurité autour du captage de la source qui traverse le site. 

La participation à ce chantier leur a permis de découvrir et de pratiquer la maçonnerie, la plomberie et la menuiserie avec des professionnels. Ils se sont également initiés à la maintenance des espaces verts et à l’aménagements de potagers. 

En fin d’après-midi, avec des jeunes en service volontaire européen et des jeunes en service civique, nos stagiaires ont pratiqué des activités sportives de pleine nature. Ce projet mené en partenariat avec l’association Villages des Jeunes, a permis à nos stagiaires d’acquérir des compétences professionnelles tout en œuvrant pour un chantier solidaire.

 

> 2- FID Marseille : 7 jeunes jurés donnent leur voix pour se faire entendre 

Pour la troisième année consécutive, 7 stagiaires de l’E2C Marseille ont composé le jury du prix Marseille Espérence décerné lors du Festival International du film Documentaire (FID) de Marseille, le 17 juillet 2017. 

Accompagnés de leurs formateurs, Agnès CHAMBION et Serge RAYSSEGUIER, les stagiaires, Romuald ABATI, Mariama MOHAMED, Donaven ECHATI HOUMADI, Badra ELHADJARI, Mélissa HIRECHE, Jime SAKILIBA, Onika MEBARKI, ont visionné 10 films, docu-fiction, courts et longs métrages projetés dans des sites emblématiques de Marseille : le MuCEM, la Villa Méditerranée, le Silo, le cinéma les Variétés. 

Plusieurs journées de préparation intense ont permis aux jeunes jurés de saisir les subtilités de l’analyse cinématographique et de percevoir les responsabilités générées par leur nouveau rôle. Avec le souci de l'excellence, ils ont aiguisé leur regard au gré des projections et ont veillé à sélectionner un film incarnant les valeurs portées par Marseille Espérance : le respect de l'autre, le partage, l'amitié, la bienveillance, l'ouverture au monde, à la vie. 

À l'issue de longues délibérations, ils se sont prononcés : « Le film que nous avons choisi est à la fois terrible et porteur d’une espérance très profonde. Ces portraits de femmes, unies, fraternelles, dignes, qui résistent malgré leur extrême misère, nous montrent une belle humanité. Les situations humaines présentées rappellent ce que nous vivons ici : trafic de drogue, guerres de territoire, règlements de comptes. Cela permettra peut-être aux gens qui mènent une vie paisible de prendre conscience de ce que nous pouvons vivre dans nos quartiers. Ce film est l’histoire d’une rencontre entre ces femmes et nous. ». […] « Nous décernons le prix Marseille Espérance à Baronesa, réalisé par Juliana ANTUNES ! » 

Extrait du discours de remise du Prix Marseille Espérance.

 

> 3 - I Learn America (Marseille New-York) : 8 stagiaires racontent leur histoire de vie 


Une exposition participative et interactive a été proposée par le Musée d’histoire de Marseille avec le soutien de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en France. Ce projet, initié et développé par Jean-Michel Dissard, auteur-réalisateur du film et du projet « I learn America », donne la parole à des jeunes marseillais et new yorkais, et évoque l’histoire des migrations contemporaines, vécue et révélée par des trajectoires familiales. 

Cette exposition s’est tenue jusqu’au 20 mai 2017. Ce travail a permis de mettre en scène les récits des stagiaires de l’E2C Marseille ainsi que les élèves des collèges Rosa Parks, Jacques Prévert, Lycée Saint Charles. Ces témoignages illustrent l’importance des migrations dans ces deux villes. 

Huit stagiaires de l’E2C Marseille ont participé à ce projet et deux d’entre eux, Mélissa Hireche et Mouslimati Boina-Mze, ont été primés par le musée d’histoire naturelle, pour leur travail d’écriture pendant l’exposition.

 

> 4 - Ateliers langage (je parle donc je suis) : expressions de jeunes des quartiers 


Le projet a débuté en mars 2016, lors de la « Semaine de la presse et des médias », par la projection suivie d’un débat autour du film documentaire de Vincent Desombre « Avec ou sans accent ». L’action avait tout de suite suscité l’engouement des stagiaires pour ce sujet. 

Ainsi, avec l’aide des formateurs référents Diane-Pascale Pietrini et Serge Raysseguier, le journaliste et réalisateur a créé des ateliers « langage » pour nos publics. L’atelier s’est déroulé sur 2 journées durant lesquelles nos stagiaires ont répondu à différentes questions devant la caméra afin de réaliser un petit film dans lequel chacun explique d’où il vient, l’origine linguistique de ses parents, ses projets. Une série de questions lui est posée : « Pour toi, parles-tu bien français ? Qui sont les français qui parlent bien ? Que penses-tu de mon accent ? T’arrive-t-il d’être gêné par ta manière de parler ? Dans quelle circonstance? Comment as-tu réagi ?... » 

Les stagiaires ont également réfléchi et réagi sur les différents accents français. Enfin ils ont établi une liste de mots qui leur appartiennent et que les autres ne comprennent pas toujours. Une projection du film réalisé a complété ces ateliers et a donné aux stagiaires l’ambition de présenter leur vocabulaire, sous forme de dictionnaire, à l’Académie des lettres à Paris.


>JE VOTE ! <

Article précédent Louis Aloccio nommé président de l’Ecole de la deuxième chance de Marseille
Imprimer
806 Note sur l'article:
5.0

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début