Search
× Search

Articles

Articles

La liberté d’expression ça s’apprend !

La liberté d’expression ça s’apprend !

Semaine de la presse et des médias

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ÇA S’APPREND !

Tout au long du mois de mars, une équipe de vingt stagiaires de l’E2C Marseille a mené un projet pédagogique et événementiel autour de la « Semaine de presse et des médias dans les écoles » impulsée par le ministère de l'Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Media d'Information (CLEMI). Quatre formateurs, Nicolas Céléguègne, Jérôme Pannetier, Yang Zheng et Slimane Sadelli, un chargé de mission vie collective, Kamel Benyahia, et la chargée de communication de l’École, Élodie Hubert, les ont guidés lors des nombreuses activités réalisées autour du thème officiel de cette 27e édition : la liberté d'expression.

En plus de la découverte du monde de la presse et des médias, de sa diversité et des supports qu’il propose, ce projet a permis d’engager avec les stagiaires une réflexion sur le rôle et la nécessité d’une presse libre et indépendante, condition « sine qua non » à la liberté d’expression. Après plusieurs semaines de familiarisation avec les codes du monde de la presse, nos stagiaires ont participé à de nombreuses activités :

  • visionnage et discussions autour du film « L’Enquête » et du travail d’investigation du journaliste Denis Robert sur l’affaire Clearstream ;
  • visite des locaux du quotidien La Provence, en compagnie de son rédacteur en chef adjoint Albert Lugassy, ainsi que de l’imprimerie Méditerranée Offset Presse (Vitrolles) qui imprime notamment Le Canard enchainé ;
  • rencontres avec l’auteur et réalisateur Vincent Desombre, autour de son documentaire « Avec ou sans accents », et avec le journaliste d’investigation Denis Robert suite au visionnage de son film ;
  • aménagement d’un kiosque à journaux en recyclant une ancienne étagère et mise à disposition de supports de presse variés, en partenariat avec le CLEMI ;
  • création d’une session photo « Ma liberté d’expression » ;
  • étude de passages du livre « Dans le jardin de mon espoir » de l’auteur et journaliste afghan Mahammad Zaman Hossein Khel et animation de sa rencontre avec tous les stagiaires de l’École dans l’amphithéâtre de l’E2C Marseille, en présence de stagiaires de l’E2C Nîmes.

Soidri Baco, Vittorio Mosca, Fatoumata N’Diaye, Cyndelle Roux et Damien Zelmat-Campo, cinq des stagiaires du projet, se sont également transformés en reporters d’un jour pour interviewer Mme Monique Quesada, Consule générale des États-Unis d’Amérique pour le sud de la France, et M. Shaarik H. Zafar, envoyé spécial du département d'État, chargé des questions relatives à la communauté musulmane à Washington, lors d’une journée de formation et d’échanges citoyens organisée à l’École par le Consulat général.
« Que pensez-vous du comportement de Donald Trump vis-à-vis des musulmans aux États-Unis ?
Y a-t-il aux États Unis des écoles pour la formation des imams et des représentants de la religion musulmane ?
L'élection d'un homme de couleur noire à la présidence des États-Unis est un événement historique. De nombreux Mexicains, Cubains etc. vivent aux États-Unis : aurez-vous un jour un président d'origine hispanique ?
Quelles sont les différences entre la France et les États-Unis en matière de liberté d'expression ? »

Les réponses apportées à ces questions ont permis de nourrir les travaux de réflexion menés en cours de français et d’anglais.

Le vendredi 25, les stagiaires ont organisé un événement de clôture ouvert à tous les stagiaires et aux salariés de l’École pour présenter le projet et l’ensemble des travaux réalisés. Poursuivant la dynamique impulsée par ce projet, sur l’invitation de M. Bruno Le Dref, délégué régional France 3 Provence-Alpes, les stagiaires accompagnés du directeur général de l’E2C Marseille, Gilles Bertrand, et de leurs formateurs référents, Abès Hammachi et Timoté Ducatez, ont effectué le 18 mai une visite guidée des locaux marseillais de la chaîne.
Au cours de la visite du plateau TV, les stagiaires, dont Soidri Baco, n’ont pas résisté à l’envie de se mettre dans la peau de présentateurs d’émissions.

Article précédent Visite de la CCIMP
Article suivant Le portrait d’Amina Juliètà Madi
Imprimer
645 Note sur l'article:
Non évalué

Nom:
Email:
Suject:
Message:
x

Ils nous soutiennent

Retour au début