Search
× Search

Un parcours entièrement individualisé

Responsive image

Pour chaque jeune qui rejoint l’École de la deuxième chance de Marseille, l’objectif est d’accéder à :
  • un contrat de travail en alternance (d’apprentissage ou de professionnalisation) ;
  • une formation qualifiante ou diplômante ;
  • une insertion professionnelle directe (via les contrats de travail de droit commun).

Ces débouchés reflètent la grande diversité des projets professionnels, que chaque stagiaire construit avec les équipes pendant son parcours à l’E2C.
À l’E2C Marseille, il y a autant de parcours que de stagiaires. Nous proposons des pratiques pédagogiques concrètes et innovantes, hors des schémas scolaires classiques. En nous appuyant sur les qualités et les compétences de chaque stagiaire, en valorisant ses expériences quelles qu’elles soient, nous dégageons des pistes de réussite personnelle et professionnelle. Cette approche individualisée mobilise des moyens humains et matériels importants au service de nos stagiaires. En contrepartie, ils doivent s’impliquer et faire preuve de sérieux, aussi bien dans le cadre du parcours de formation que pendant les stages en entreprise.

Une pédagogie innovante

Le concept repose sur trois idées centrales :
  • prendre en compte tous les aspects de la vie et du développement personnel à travers l’approche globale de chaque stagiaire,
  • un accompagnement entièrement individualisé,
  • et un rôle fort des entreprises dans le parcours avec l’apprentissage en alternance.

Une offre complète : trois pôles au service de chaque stagiaire

Trois pôles sont au service de chaque stagiaire : un pôle formation, un pôle entreprise, un pôle social (recrutement et vie collective). Ces trois pôles travaillent en étroite collaboration et avec le stagiaire sur son projet professionnel, l’aident à acquérir les compétences et connaissances de base (en français, mathématiques, bureautique, anglais), lui donnent les codes du savoir-être et de l’entreprise, lui apportent l’aide dont il a besoin pour les problèmes sociaux, familiaux, de santé ou autres qu’il peut rencontrer. De plus, chaque semaine, des activités culturelles et sportives permettent aux stagiaires de cultiver leur créativité et leur esprit d’équipe.

Le pôle pédagogie

 

Il a pour objectif de consolider les compétences et savoirs fondamentaux en français, mathématiques, informatique, anglais. Le(a) formateur(trice) transmet et valide individuellement les compétences dont devrait disposer tout individu à la fin de la scolarité obligatoire. Il(elle) accompagne aussi des projets sur la culture, la citoyenneté, le sport. 
Un(e) formateur(trice) référent(e) est à l’écoute de chaque stagiaire en permanence et le(a) soutient afin de développer son potentiel et de construire un parcours de formation et un projet professionnel adaptés à ses besoins, ses capacités, sa personnalité.

 

 

Le pôle entreprise


 Il anime et développe le partenariat avec les entreprises 
(plus de 2 500 à Marseille) et construit un programme personnalisé d’alternance pour les jeunes. 

Le(a) chargé(e) de mission entreprise (CME) aide chaque stagiaire à définir son projet professionnel et organise les stages puis la recherche d’emploi. En ce sens, chaque stagiaire est suivi aussi bien à l’École qu’en entreprise. 
Le pôle entreprise répond à la fois aux souhaits d’acquisition de compétences des stagiaires et aux besoins des entreprises partenaires. 
La Cellule emploi en charge du suivi des anciens soutient tous les stagiaires dans leurs démarches de recherche d’emploi jusqu’à un an après leur sortie du parcours.

Le pôle social

 

Il aide à développer le comportement civique du stagiaire et, en partenariat avec les acteurs du territoire, il apporte l’accompagnement et établit les liens avec les acteurs et structures du territoire dont le stagiaire a besoin pour résoudre les problèmes sociaux, familiaux et de santé qu’il peut rencontrer. 


La / le chargé(e) de mission vie collective est à l’écoute du stagiaire à tout moment de la journée. L’équipe de la vie collective présente l’École lors des informations collectives (Info Co) et accueille les nouveaux stagiaires le jour de la rentrée.


 

Une organisation pédagogique pluridisciplinaire

Cette approche globale permet une organisation qui repose sur des équipes pédagogiques pluridisciplinaires : les stagiaires sont encadrés par les mêmes formateurs et le(a) même chargé(e) de mission entreprise, son équipe pédagogique.

  • Trois formateurs-référents, qui assurent non seulement le face à face pédagogique (français, mathématiques, informatique et le pilotage des projets pédagogiques) mais aussi le suivi individuel personnalisé de chacun des trois groupes (chaque formateur est donc référent de l’un des trois groupes) ;
  • Un(e) chargé(e) de mission entreprise qui, pour ses 36 à 45 stagiaires, est en charge, en lien avec les formateurs-référents, de la construction des projets professionnels et de la gestion de l’alternance ;
  • Un(e) chargé(e) de mission vie collective, qui intervient de façon transversale pour chacune des équipes afin d’accompagner individuellement les stagiaires dans la prise en charge de leurs problèmes périphériques à la formation

Chacune des équipes accompagne trois groupes de 12 à 15 stagiaires maximum. Ce dispositif place ainsi chaque stagiaire au cœur du processus de formation et lui donne toutes les clés pour sa réussite.
De plus, des formateurs transverses assurent les enseignements en anglais et les activités sportives.

Depuis sa création, plus de 7 000 jeunes ont ainsi été suivis par une équipe qui compte désormais près de 70 professionnels. 

Les principales étapes du parcours

Le dispositif de formation initiale joue constamment sur une complémentarité entre « formation » et « entreprise » : le parcours comprend d’une part un renforcement des compétences et connaissances fondamentales (savoir lire, écrire, compter, maîtriser l’outil informatique), d’autre part des expériences en milieu de travail (stages, entretiens individuels, séquences de T.R.E, etc.) indispensables pour une insertion durable. 

Responsive image

 

Ainsi, les stagiaires bénéficient d’une formation à la fois théorique et pratique. La moitié du temps est consacré au renforcement des savoirs fondamentaux, un tiers à l’apprentissage en entreprise et le reste aux activités culturelles, citoyennes, sportives, ou de mobilité.

schéma du parcours-type

Le recrutement

Après la prescription d’un(e) conseiller(ère) Mission locale ou Pôle emploi, le recrutement se déroule en quatre étapes : 
  • La réunion d’information collective (InfoCo) a lieu chaque semaine et est animée par les chargés de mission vie collective. Elle sert à présenter le dispositif (attentes, fonctionnement, objectifs) mais aussi à repérer les situations d’illettrisme (un test y est réalisé). 
  • Les jeunes convaincus par le dispositif remplissent un dossier administratif en y joignant les pièces requises et le déposent à l’E2C. Il s’agit du rendu de dossier. 
  • L’entretien de motivation est réalisé par la directrice du recrutement et de la vie collective ou un membre de son équipe. Les objectifs de cette rencontre individuelle sont : de permettre une première évaluation des problèmes périphériques à la formation, de collecter en cas de suivi social existant les coordonnées des travailleurs sociaux, de prévoir l’attribution d’aides aux repas et/ou transport. 
  • La rentrée.

L’E2C Marseille est un dispositif en entrées/sorties permanentes. Tous les quinze jours, l’accueil, la présentation des équipes et la visite des locaux sont réalisés par les chargés de mission vie collective. Le directeur général et le directeur pédagogique de l'établissement sont également présents à chaque rentrée pour rencontrer les nouveaux stagiaires. Pendant la totalité de leur parcours à l’E2C Marseille, les jeunes bénéficient du statut de stagiaire de la formation professionnelle, donc d’une rémunération et d’une couverture sociale prises en charge par la Région PACA. Commence alors le parcours proposé aux stagiaires. Les étapes de ce parcours sont fondées sur la découverte et la confirmation d’un ou deux projets professionnels choisis. Le parcours-type a une durée de 41 semaines (dont environ un tiers en stage), mais sa durée est conçue à la carte, en adéquation avec les besoins du stagiaire. La durée moyenne du parcours est de 5,5 mois. 

L’étape d’évaluation et d’intégration

Le parcours débute par une Étape d’Intégration (EI) d’une durée de six semaines. Elle associe séquences collectives et entretiens individuels. Les objectifs sont de :

  • Permettre de mieux appréhender le dispositif 
  • Remobiliser et (re)mettre en action 
  • Retracer le parcours du stagiaire avant son entrée à l'E2C
  • Réaliser les bilans de santé individuels 
  • Évaluer les motivations du stagiaire, sa capacité à tenir ses engagements 
  • Évaluer le niveau pédagogique réel du stagiaire
  • Mesurer son intérêt pour un ou plusieurs secteurs d'activité et le degré de construction du projet professionnel
  • Identifier les problèmes périphériques éventuels 
  • Réaliser un premier stage de deux semaines (dont le niveau dépend du degré d'avancement du projet professionnel de chaque stagiaire), après entretiens individuels avec le chargé de mission entreprise et le formateur référent
  • Débuter les sessions de formation individualisées dans les savoirs généraux, notamment avec la plateforme EDA-E2C
  • Participer à un projet pédagogique, cette pédagogie du projet constituant la troisième logique d’apprentissage.

À l’issue de cette étape d’intégration, un programme de formation personnalisé est élaboré pour chaque stagiaire.

L’étape d’émergence et de construction du projet professionnel

Cette étape permet l'articulation entre acquisition de savoirs généraux et acquisition de compétences socioprofessionnelles (premiers gestes professionnels correspondant au projet envisagé). La formation individualisée sur les compétences fondamentales se poursuit : savoir lire, écrire, compter, raisonner, maîtriser l’outil informatique ; alliée à du sport et des projets pédagogiques. L’alternance est intensifiée (allongement de la durée type des stages). Au moins 40% de cette étape se déroule en entreprise. Un premier bilan intermédiaire, le bilan de mi-parcours, est organisé quelques semaines après le début de la deuxième étape. Il permet un premier état détaillé du plan de formation (bilan des compétences par module), mais aussi du projet professionnel naissant et des acquis suite aux stages réalisés. Ce bilan se déroule lors de la commission de suivi pédagogique. Des séquences de présentation de métiers sont proposées afin de compléter l'expérience des stagiaires. Le projet professionnel peut être formalisé et validé. Un deuxième bilan intermédiaire, le bilan d’étape, est réalisé. Il concerne tout autant le plan de formation que le projet professionnel et les acquis des stages. 

L’étape de validation du projet et de certification des acquis

L’alternance-type affichée pendant cette troisième étape dure un tiers du temps, cependant les stages en entreprise sont individualisés (nombre et durée). Durant cette étape :

  • Le projet professionnel est confirmé, 
  • Le bilan final est réalisé (plan de formation, projet professionnel, Attestation de Compétences Acquises, portefeuille de compétences ) accompagné d'entretiens individuels.

À l’issue de ce bilan, le stagiaire sort du parcours ou choisit de le prolonger, en accord avec les conseillers de la Mission locale. La sortie peut se faire à tout moment en fonction des opportunités (emploi, entrée en formation qualifiante, etc).

Ils nous soutiennent

Retour au début