|    
 

Rechercher sur le site :
   
Tuesday, October 21, 2014

Les saisons de l'E2C

 

Historique et principales dates


Une initiative européenne portée et soutenue, depuis 1997 par :

Etat
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département des Bouches-du-Rhône
Communauté Urbaine Marseille-Provence-Métropole
Ville de Marseille
Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence
Avec le soutien des fonds structurels européens FEDER et FSE.

Les dispositifs dits de Deuxième Chance sont l'une des initiatives proposées dans le Livre Blanc « Enseigner et apprendre. Vers une société cognitive », présenté par Mme Edith Cresson lors du sommet des chefs d'Etat de Madrid de décembre 1995, puis adopté par les Ministres de l'Education des Etats Membres.

Le projet Ecole de la Deuxième Chance était proposé au titre du troisième des cinq objectifs transversaux identifiés par le Livre Blanc : « Lutter contre l'exclusion ».

Toutes les initiatives proposées par ce Livre Blanc partent du constat selon lequel les mutations des sociétés européennes, qu’elles soient technologiques, économiques ou sociales, appellent de nouvelles compétences qui s'expriment par des capacités individuelles d’adaptation de plus en plus importantes. Face à ce constat, la Commission Européenne préconise « d’investir dans l’intelligence pour que chaque individu construise sa propre qualification ».

Les Ecoles de la Deuxième Chance sont l’un des outils proposés par la Commission pour investir dans l’intelligence et réduire le nombre de jeunes n’ayant pu accéder à des études ou à une formation. En mars 2000, lors du Conseil Européen de Lisbonne, les Chefs d’Etats et de Gouvernements ont invité les quinze Etats membres de l’Union à « réduire de moitié, d’ici 2010, le nombre de personnes de 18 à 24 ans n’ayant accompli que le premier cycle de l’enseignement secondaire et ne poursuivant pas leurs études ou leur formation ». Mais la caractéristique forte de ce dispositif est de se concentrer sur des franges de la population particulièrement fragilisées : de jeunes adultes, sortis sans diplôme des systèmes d’enseignement traditionnels et qui doivent, aujourd’hui, faire face à des difficultés sociales et humaines marquées.

Le Livre Blanc énonce notamment trois grands principes sur lesquels les Écoles de la Deuxième Chance fondent leur fonctionnement :

  • le premier est de faire plus pour tenir compte de leur situation sociale et de leur sentiment d'exclusion ;
  • la deuxième est d’associer dès le départ les entreprises à l’effort de formation, en particulier de formation professionnelle ;
  • le troisième, enfin, est d’utiliser des pédagogies actives facilitant la mise en action plutôt que l’apprentissage passif.

Chaque Ecole de la Deuxième Chance doit cependant s’adapter à son territoire de développement et son environnement (partenaires institutionnels et économiques) afin de mobiliser les volontés et les compétences de tous les acteurs qui adhèrent au principe fondateur du Livre Blanc : « L’Europe ne peut tolérer ni ne tolérera l’exclusion sociale des jeunes ».

La Ville de Marseille s'est, dès juillet 1995, portée candidate à l'organisation de la première Ecole de la deuxième Chance en Europe. Pour la Commission européenne, l'intérêt de cette candidature était double :

  • La candidature de Marseille était d'abord celle de toutes les Collectivités Territoriales et de nombreux acteurs économiques et sociaux régionaux : cette convergence et cette forte mobilisation se sont révélées cruciales ;
  • Ensuite, parce que le dispositif de deuxième Chance répond à la réalité socio-économique de la zone métropolitaine marseillaise : chaque année, dans l'agglomération marseillaise, de 4 500 à 5 000 jeunes sortent, sans diplôme et sans qualification reconnue, du système d'enseignement traditionnel.

Le 15 novembre 1997, les locaux temporaires de la Bégude (dans le 13ème arrondissement de Marseille) étaient inaugurés en présence de Jacques Santer, alors Président de la Commission Européenne. Quelques semaines plus tard, l’Ecole accueillait ses 24 premiers « stagiaires ». En septembre 2001, les stagiaires de l'école de la Deuxième Chance de Marseille se sont installés dans leurs locaux définitifs, environ 10 000 m2 dans le quartier de Saint Louis : les anciens abattoirs de Marseille.

Les principales dates de l'Ecole de la deuxième Chance de Marseille (E2C)

1995 - Adoption par la Commission Européenne du Livre Blanc Enseigner et apprendre. Vers la société cognitive, proposé par le Commissaire Edith Cresson.

1996 - Lancement officiel du projet de la Ville de Marseille : première Ecole de la deuxième Chance.

1997 - Inauguration, par le Président de la Commission européenne, des locaux temporaires de l'école de Marseille.

1998 - Création d'une Association de Gestion de l'Ecole de la Deuxième Chance dont les membres fondateurs sont le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, la Communauté de Communes Marseille Provence Métropole, la Ville de Marseille et la chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence.

1998 - Entrée du premier groupe de vingt quatre élèves en formation.

1999 - Conclusion du partenariat de financement des installations de Saint Louis. L'investissement réalisé (près de 14 millions d'euros) est assuré par l'Union Européenne (45%), la Ville de Marseille (35%), le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur (10%) et le Conseil Général des Bouches-du-Rhône (10%). Cette nouvelle école de Saint Louis est conçue comme une vitrine des politiques sociales locales et européennes.

2001 - L'Ecole de la deuxième Chance de Marseille s'installe dans ses locaux définitifs à Saint Louis. Un campus de 4,5 hectares et de 10 000 m2 construits, au cœur des quartiers Nord de Marseille.

2007 – fin 2006, l’Ecole a engagé la phase expérimentale de son projet d’extension de ses activités, projet dont l’objectif, à terme, est le quadruplement de ses capacités d’accueil.

2009 - Par la Loi n°2008-776 du 4 août 2008, décret n°2009-221 du 24 février 2009, loi dite « de modernisation de l’économie », l’Ecole de la Deuxième Chance de Marseille bénéficie dorénavant de l’habilitation à percevoir des fonds de la taxe d’apprentissage.

2010 - L'école de la Deuxième Chance de Marseille est récompensée pour ses travaux sur EDA-E2C et reçoit le prix de l' innovation.

2012 - l’E2C Marseille et l’IREM renforcent leur partenariat avec la création du  CEDEC (Centre pour le Développement et l’Evaluation des Compétences).
Dans ce cadre, plusieurs actions sont ouvertes  à l’ensemble des stagiaires afin de leur faire découvrir et travailler les sciences.

2013 - Ouverture d'une nouvelle salle distante sur le site des "Marronniers" à Marseille dans le 11ème.

2013 - Ouverture d'une nouvelle salle distante sur Miramas.

Print  
Copyright 2007 Ecole de la Deuxième Chance de Marseille     |    Privacy Statement    |    Terms Of Use